[su_heading style= »modern-2-orange » size= »18″]

Aides financières et fiscales

[/su_heading] [su_tabs style= »flat-light »][su_tab title= »Avantages fiscaux accordés »] Aides financières : 50% de réduction ou de crédit d'impôts
[su_heading style= »modern-1-orange » size= »30″]

Avantages fiscaux accordés

[/su_heading] [su_pullquote]La premières des aides financières et fiscales, est une aide légale, sous la forme d’une réduction d’impôt* ou d’un crédit d’impôt** est instituée. Elle est égale à 50 % des dépenses supportées en paiement des prestations réalisées par les organismes agréés en matière de services à la personne.[/su_pullquote]

À ce titre, les montants versés à notre entreprise agréée pour les prestations dont vous bénéficiez, vous ouvrent les droits à ces avantages fiscaux.
[su_spacer size= »30″] L’ensemble de vos dépenses effectuées auprès de notre entreprise est éligible dans la limite de 12 000 € *** par an et par foyer fiscal ;
ce plafond étant majoré de 1 500 € par enfant à charge ou ascendant de plus de 65 ans à charge vivant sous le toit de contribuable, sans toutefois pouvoir excéder 15 000 €.
La réduction d’impôt* est valable que vous ayez ou non exercé une activité professionnelle au cours de l’année du paiement des dépenses.
Le crédit d’impôt** par contre, ne sera applicable que si vous êtes dans l’une des situations suivantes :
[su_list icon= »icon: check » icon_color= »#eca151″]

    • Pour un contribuable célibataire, veuf ou divorcé : il faut avoir exercé une activité professionnelle au cours de l’année du paiement des dépenses ou avoir été inscrit sur la liste des demandeurs d’emploi durant trois mois au moins en cours de l’année du paiement des dépenses.
    • Pour les personnes mariées ou ayant conclu un pacte civil de solidarité, soumises à imposition commune, chacune des deux personnes doit répondre aux conditions du paragraphe ci-dessus.
[/su_list]

Toutefois, certaines activités ouvrent droit à l’avantage fiscal sous condition de plafond de l’assiette des prestations conformément au tableau ci-dessous  ; le montant des services effectués est plafonnée par an et par foyer fiscal à :
[table id=2 /] [su_note note_color= »#f4ebe2″]*     La réduction d’impôt vient en déduction du montant de votre impôt, mais ne peut pas donner lieu à restitution par le Trésor Public si le montant déductible dépasse le montant de l’impôt dû.
**   Le crédit d’impôt, s’il excède l’impôt dû en en partie ou en totalité, donne lieu à remboursement par le Trésor Public.
*** Dans certains cas particuliers, la limite de 12 000 € peut être portée à 20 000 € (contribuables invalides ou ayant à leur charge une personne invalide, entraînant l’obligation d’avoir recours à l’assistance d’une tierce personne).[/su_note] [/su_tab] [su_tab title= »Aides aux Personnes âgées »]Logo officiel des Services à la Personne
[su_heading style= »modern-1-orange » size= »30″]

Aides aux Personnes âgées

[/su_heading] [su_spacer size= »20″] [su_heading style= »dotted-line-orange » size= »18″ align= »left »]

l’APA : Allocation Personnalisée à l’Autonomie

[/su_heading] C’est une prestation sociale qui permet le financement, sous certaines conditions, des aides nécessaires à l’accomplissement des actes de la vie quotidienne. Cette prestation est destinée aux personnes âgées dépendantes afin de les aider à financer les services nécessaires à la prise en charge de leur perte d’autonomie.
Le montant de participation pris en charge par le Conseil Général dépend de différents critères :
[su_list icon= »icon: check » icon_color= »#eca151″]
  • le niveau de dépendance de la personne prise en charge
  • ses besoins
  • ses ressources
[/su_list] L’APA permet ainsi de financer les besoins d’accompagnement : le recours à une aide à domicile, les frais de portage de repas à domicile…

Où s’adresser ?
Constitution d’un dossier APA :
APA – Conseil Général de la Guyane
19, rue Victor Schoelcher – BP 7023 – 97300 Cayenne
Tél : 0594 29 57 00
Fax : 0594 29 57 02

Plus de détails : visitez le site du service public

[su_heading style= »dotted-line-orange » size= »18″ align= »left »]

Aide sociale aux personnes âgées : aide ménagère à domicile

[/su_heading] Une aide sociale, sous forme d’aide ménagère, peut être attribuée si l’état de la personne âgée le justifie et qu’elle remplit certaines conditions d’âge et de ressources.
C’est une aide versée pour le paiement d’heures d’aide à domicile pour les personnes âgées les plus autonomes.Cette aide est soumise à condition
Elle accorde 30 heures /mois pour une personne seule et 48 heures/mois pour un couple, 10% reste à la charge du bénéficiaire

Où s’adresser ?
Si vous dépendez de l’aide sociale départementale, vous devez faire la demande auprès de votre CCAS ou votre mairie.
Si la prise en charge de cette aide dépend de votre caisse de retraite, vous devez faire la demande à cette caisse.

Plus de détails : visitez le site du service public

[su_heading style= »dotted-line-orange » size= »18″ align= »left »]

Aide à domicile : allocation simple

[/su_heading] La personne âgée ne bénéficiant d’aucune pension de retraite et disposant de revenus modestes peut demander, sous certaines conditions, une aide à domicile.
L’aide financière consiste en une allocation dite allocation simple, accordée à taux plein ou à taux réduit, selon les ressources du demandeur.
L’aide en nature est accordée sous forme de services ménagers

Où s’adresser ?
Le service d’action social de la Mairie

Plus de détails : visitez le site du service public
[/su_tab] [su_tab title= »Aides aux Personnes handicapées »]Logo officiel des Services à la Personne
[su_heading style= »modern-1-orange » size= »30″]

Aides aux Personnes handicapées

[/su_heading] [su_spacer size= »20″] [su_heading style= »dotted-line-orange » size= »18″ align= »left »]

La PCH, la Prestation de Compensation du Handicap

[/su_heading] Toute personne handicapée résidant chez elle, sans condition de ressources, quelque soit son handicap ou son âge, peut bénéficier de cette aide sous les conditions suivantes.
être âgé de 20 à 60 ans
résider de façon stable et régulière en France
avoir des difficultés à réaliser des tâches essentielles de la vie quotidienne (se laver, se déplacer…) ou une difficulté grave pour au moins deux activités.
La Prestation de compensation finance différents types d’aides :
[su_list icon= »icon: check » icon_color= »#eca151″]
  • Aides humaines, concourant aux actes essentiels de la vie quotidienne
  • Aides techniques pour des équipements adaptés pour compenser une limitation d’activité
  • Aides liées au transport et à l’aménagement du logement ou du véhicule
  • Aides spécifiques ou exceptionnelles
  • Aides animalières, qui contribuent à l’autonomie de la personne handicapée
[/su_list]

Plus de détails : visitez le site du service public

[su_heading style= »dotted-line-orange » size= »18″ align= »left »]

L’AEEH, l’Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé

[/su_heading] L’AEEH est destinée à soutenir les personnes qui assurent la charge d’un enfant en situation de handicap. Elle n’est pas soumise à condition de ressources. Si le handicap nécessite des dépenses coûteuses ou le recours à une tierce personne, un complément d’allocation peut être accordé.
Plus de détails : visitez le site du service public

[su_heading style= »dotted-line-orange » size= »18″ align= »left »]

L’aide financière individuelle

[/su_heading] Aide financière accordée par votre assurance maladie et votre mutuelle en complément des prestations habituellement versées, afin de bénéficier d’une aide ménagère à domicile ou d’une auxiliaire de vie selon votre situation et votre état de santé.
Cette aide est versée de façon ponctuelle et après examen individuel de chaque situation.
Plus de détails : composez le 36 46 ou contactez directement le service d’action sanitaire et sociale de votre caisse d’assurance maladie et votre mutuelle.
[/su_tab] [su_tab title= »Aides aux Familles »]CESU : Chèque Emploi Service Universel accepté
[su_heading style= »modern-1-orange » size= »30″]

Aides aux Familles

[/su_heading] [su_spacer size= »20″] [su_heading style= »dotted-line-orange » size= »18″ align= »left »]

Le CESU : Chèque Emploi Service Universel pré financé

[/su_heading]

Le Chèque emploi service universel complète et renforce le dispositif existant du Chèque emploi service, en offrant la possibilité d’une prise en charge du coût des prestations proposées par les structures de services à domicile.
Il peut servir à payer un prestataire de services à la personne. Il est pré-identifié au nom du bénéficiaire, à valeur prédéfinie, diffusé par des organismes cofinanceurs et émis par les organismes habilités par l’Agence nationale des services à la personne.
Les cofinanceurs (employeur, mutuelle, assurance, caisse de retraite, conseil général ou tout autre organisme habilité) mettent ainsi à la disposition des bénéficiaires (salariés, assurés, adhérents) des titres de paiement destinés au règlement des prestations.
Renseignez-vous auprès de votre Comité d’entreprise ou votre employeur

Plus de détails : visitez le site du service public

[su_heading style= »dotted-line-orange » size= »18″ align= »left »]

PAJE, la Prestation d’Accueil du Jeune Enfant

[/su_heading]

La PAJE est une aide allouée par la CAF aux familles, elle comprend 4 types d’aide dont «  Le complément de libre choix du mode de garde » si vous faites appel à une entreprise agréée pour la garde de votre enfant. Pour en bénéficier, il faut :
[su_list icon= »icon: check » icon_color= »#eca151″]

  • avoir un enfant de moins de 6 ans,
  • avoir recours à une garde d’enfant à domicile au moins 16 h par mois,
  • avoir une activité professionnelle minimum
[/su_list] Le montant de l’aide forfaitaire varie selon les ressources et l’âge des enfants. Un minimum de 15 % de la dépense restera toujours à la charge des parents.
Pour davantage de renseignements rendez vous sur le site de la CAF[/su_tab] [/su_tabs]